Calfatage & Mastiquage

Des temps plus cléments pour ne pas dire chauds auront permis d'achever cette semaine le calfatage intérieur et extérieur des 24 clins sur les 6m30 de coque de Korrigan. Les anciennes membrures ont été simplement renforcées à l'époxy et doublées de membrures toutes jeunes. Ceci grâce aux plants d'acacias coupés dans les bois à la Toussaint et Séchés ployés en forme depuis lors. Les ponçages de la coque extérieur vont bon train pour chasser les impuretés et les éventuelles coulures. La quille est également traitée au mastique et à l'époxy avant de de recevoir une primaire "underwater". Le roof est définitivement reconstruit. Le Safran est reboulonné à neuf et traité. Le puit de dérive, son treuil, et la dérive elle même sont prêts à être remis en place une fois que les peintures intérieures de coque sont terminées. Les ponts attendent patiemment l'arrivée d'une laque blanche avant d'être définitivement montés. Les bancs du Cockpit sont presque terminés. Les béquilles sont refaites, le tangon de spi en bois itoo, (je n'ai pas encore de spi). Le mat en bois (8m) qui dormait gentiment sur la presqu'île de Rhuys est arrivé à bon port hier grâce au prêt de la remorque de Sixte. Grand merci. L'axe de Dérive en Inox est arrivée d'Angers grâce à Christophe. Maître Arnaud a retrouvé une pièce d'étrave, l'écubier, les lettres de noblesse de K o r r i g a n ainsi que d'autres petites pièces pour le patara. Va falloir travailler la nuit pour finir dans les temps !

Photo072.jpg

On pense désormais à un mode de propulsion au port qui soit digne de ce vieux prototype amateur en bois !!! Peut-être un british Seagal ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet