il flotte !

il a plu des cordes ces derniers jours mais pas suffisamment pour faire flotter Korrigan. Pourtant encore un peu de temps et il va flotter !

Je ne suis pas peu fier de mon premier pont en teck ! A vrai dire c'est de l'Iroko, un bois tout aussi exotique mais qui a l'avantage d'être bien moins cher, aussi dure et bien plus écologique. j'en ai pour la semaine à finir tous les ponts ainsi lattés et je dépenserai pas moins de 7 tubes de Sika Noir ! j'ai commencé par l'arrière histoire d'apprendre le métier. Je finirai par l'avant avec un peu plus d'expérience.

pontiroko.jpg

Les listons latéraux en chêne pour remplacer l'horrible balcon avant en inoxe sont enfin posés. Je les ai cintré au serre joint dans un abreuvoir à vache en ciment remplis d'eau. Les vaches ont aimé le tanin !!! Observez la mise en place de la fougère centrale qui recevra les lattes ceintrées longeant les listons jusqu'au nez !

Nezroof.jpg

Si vous êtes observateurs vous verrez que le capot de rouf est enfin mis en place et qu'il coulisse parfaitement. les manches à aires sont prêtes, le pied de mât après avoir été monté à l'envers est enfin terminé. demain j'essaye enfin (troisième tentative) de sertir le cable de remonter de dérive. Une énième couche d'époxy sous la ligne de flottaison a été répandue cet après midi. Je commence les peintures Underwater jeudi s'il fait chaud et sec. Le tableau arrière a déjà sa couche de pré Kot, mais c'est pas très joli je vais devoir recommencer les ponçages !!!

à bientôt

Commentaires

1. Le lundi 27 avril 2009, 12:58 par luce

A Nazareth ,l'était un charpentier ,et le métier cela ne ment pas.Idée ,habileté ,persévérance ...allez va ,petit mousse!
Luce. (de retour de Pâques au grand large.)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet