Un Mât qui coulisse !

Lors de la restauration du mât, les drisses qui passaient à l'intérieur des deux joues du mât en pin d’Oregon avaient été vrillées et plus ou moins coincées en dehors de la gorge de passage. Deux possibilités s'offraient à moi : dé-jumeler une seconde fois le mât ou creuser la gorge et forcer les deux brins de drisses torsadées à y entrer, cm par cm avec un outil fin, rond en cuivre mou pour ne pas blesser les drisses d'acier inox.

matlong.jpg

C'est cette dernière solution que j'ai choisi, l'opération a duré deux heures.

matfil_.jpg

Désormais les drisses fonctionnent à merveille à l'intérieur du mât. Une manivelle de ma fabrication en pied de mât permet d'hisser la GV ainsi que le Génois. Cette manivelle est aussi celle qui permet de relever la dérive. La prochaine étape consiste à rhabiller le mât avec ses barres de flèches, ses haubans ; bas et hauts, son étais et son pataras. Il faudra ensuite essayer un matage en solitaire pour vérifier la cohérence de l'ensemble.

à bientôt H+

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet